dimanche 22 novembre 2015

Cap au nord pour Bouisset

Après le beau succès rencontré à Moissac (82)  en 2014 où plus de 11000 personnes l'ont visitée,
 l'exposition "La Pub , un jeu d'enfants!" s'est installée depuis septembre et  pour quatre mois dans le Nord. Le Musée de la Chicorée autrement appelé La Maison Leroux à Orchies, à quelques kms de Lille,  a en effet voulu accueillir dans ce joli lieu l'exposition conçue à partir du travail de Firmin Bouisset.


 

                                                            


Cette exposition sera ouverte jusqu'au 25 Janvier/ www.location-salles.org/ Courrez-y avec les enfants et tous les anciens enfants!
--------------------------------------------------------------------------------------- 

Le récit d’un siècle de Publicité


Conçue en trois étapes l’exposition « la pub, un jeu d’enfants ! » retrace ainsi ce siècle de publicité où l’enfant s’est imposé comme un passeur incontournable. Les publicitaires parlent de l’enfant «prescripteur ». 

La première partie regroupe des centaines de chromos, petites merveilles drôles et oubliées qui nous racontent tant et tant d’histoires. 

La deuxième nous présente ce que les affichistes ont fait de plus beau en matière de pub enfantine. Des dizaines d’affiches allant de Bouisset à Morvan, de la petite Menier au Bébé Cadum, de la Vitelloise à Persil et ses enfants immaculés…Autant d’œuvres qui nous racontent que la pub est aussi un art graphique. 

Dans la troisième partie consacrée aux pubs télé vous retrouverez tout ce que la télévision a su créer d’icônes inoubliables : le petit garçon Lotus, les bébés nageurs d’Evian, le gamin des Finger de Cadbury, Maurice et ses limites… Ils seront tous au rendez-vous. 

Une exposition pour les petits et pour les grands. Une exposition pour tous ceux qui un jour ont été des enfants.


La petite fille du chocolat Menier (1892) est la doyenne de tous les personnages de Pub. Elle et son petit frère le Petit écolier de LU (1898), enfants de Bouisset, sont les champions toutes catégories de longévité puisqu'à plus de 120 ans ils incarnent encore les marques pour lesquelles ils sont nés. Du célébrissime bébé Cadum aux pubs télé les plus cultes. Tous les petits personnages mythiques de la réclame sont réunis dans cette exposition.


Si tu es sage, tu auras une image.



      Tout a commencé dans les années 1850, un peu avant Bouisset avec les chromos, ces petites cartes que les marchands publiaient pour faire leur réclame et que les enfants recevaient en récompense. Petites merveilles d’art naïf, ces petites chromos (diminutif de chromolithographie) nous racontent cette époque de la «pré-publicité » où les marchands pour vanter leur produit faisaient de longs, très longs discours. Alors que coté face ces chromos représentaient la plupart du temps des scènes enfantines, coté pile elles indiquaient, avec profusion de texte et de détails, la marque dont elles vantaient les mérites. ll faudra attendre la Petite Menier et le Petit LU de Bouisset à la fin des années 1890 pour comprendre l’efficacité d’un personnage identifié et d’un slogan épuré!




Les chromos : Le moyen le plus répandu à la fin du 19°pour vanter ses produits. Coté face, l’image, coté pile, le texte. Ici réclame pour la Saxolèine. Une huile pour lampe à pétrole.

Les enfants dans la pub…une vieille histoire !


Depuis que Firmin Bouisset, l’affichiste moissagais, auteur entre autre de la Petite fille du chocolat Menier et du Petit écolier de LU les y a installés à la fin du 19e siècle, les enfants n’ont plus quitté l’affiche.
En ayant avant tout le monde cette intuition simple et géniale qu’un seul personnage porteur d’un message épuré pouvait incarner une marque et en pariant que ce personnage pouvait être un enfant, Firmin Bouisset a tranquillement révolutionné l’art publicitaire.
Véritables icônes, les personnages qu’il a créés nous sont aussi familiers que des souvenirs d’enfance et n’ont, à plus de 120 ans, pas pris une ride !
Mieux encore, la petite Menier et le Petit LU, ses propres enfants, qui lui ont servi de modèles, sont même les champions absolus de longévité publicitaire puisqu’ils sont encore aujourd’hui l’image des marques pour lesquelles ils sont nés.
Tous les autres personnages de pub, du Bibendum à Banania, de Cadum à l’Alsacienne, sont à côté d’eux des jeunes premiers !

http://www.regionsjob.com/
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Espace














Bouisset prenait toujours ses enfants pour modèles. Jacques sera le petit écolier de LU mais aussi le petit ramoneur de Job, enfant fumeur et travailleur. En 1895 personne ne s’en offusquait